Eau potable

 

Puits

Il est possible que votre résidence, principale ou secondaire, soit alimentée par un puits individuel qui puise l’eau de surface ou l’eau souterraine. C’est au propriétaire du puits de s’assurer que l’eau qui en sort soit propre à la consommation. La contamination d’un puits peut se faire de diverses façons et peut entraîner des problèmes de santé chez les personnes qui consomment de son eau. Il est recommandé de faire analyser l’eau de son puits deux fois par année pour déceler toute présence de bactéries, soit au printemps et à l’automne. Pour avoir plus d’informations sur l’analyse de la qualité de l’eau de puits, consultez :

La qualité de l’eau de mon puits ; MDDELCC

Il est bien de le faire aussi après de gros travaux de plomberie ou après une pluie abondante qui entraîne des changements aux paramètres esthétiques de l’eau, au puits ou au sol environnant. Il importe aussi de vérifier régulièrement l’état du puits et d’examiner s’il y a des sources possibles de contamination à proximité. Il est aussi recommandé de faire des analyses pour déterminer la présence de nitrates, métaux et autres contaminants, et ce, une fois par année.

Pour plus d’information sur les puits, les précautions à prendre, leur entretien et les contaminants, consultez :

Moyens d’économie

Le Québec a sur son territoire une quantité impressionnante de lacs et de rivières. Mais contrairement à ce que plusieurs croient, la quantité d’eau potable accessible n’est pas illimitée. Il est donc important de préserver cette ressource essentielle à la vie.

Les résidences des centres urbains des municipalités sont majoritairement raccordées au réseau d’aqueduc municipal dont l’approvisionnement en eau est surtout souterrain. La qualité et la capacité de ces sources d’approvisionnement sont précieuses et il importe de les conserver le plus longtemps possible. Pour ce faire, les municipalités doivent viser sur l’économie de l’eau potable et, pour y parvenir, pouvoir compter sur la participation de tous les citoyens.

Saviez-vous que les Québécois sont les plus grands consommateurs d’eau potable au Canada?

  • À l’heure actuelle, la consommation moyenne de chaque Québécois est de 364 litres d’eau potable par jour ; c’est 75 % de plus qu’un Ontarien et 45 % de plus que la consommation moyenne canadienne.
  • Le Québec dispose de 3 % des eaux douces renouvelables de la planète. Nous avons donc une grande responsabilité quant à la population mondiale ; nous avons l’obligation de la protéger !

image-je-consomme-eautrementDans une perspective de gestion intégrée et de développement durable, le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) a mis en place la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable en 2011. D’ici 2017, la stratégie vise deux grands objectifs, soit :

  • Réduire de 20 % la consommation d’eau par habitant
  • Réduire le taux de fuites à un maximum de 20 % du volume distribué et à un maximum de 15 m3 par jour par kilomètre de conduite

Ensemble, on peut faire la différence!

Plusieurs gestes du quotidien peuvent être changés pour diminuer votre consommation d’eau. Si vous voulez connaître ce que vous pouvez faire pour diminuer votre consommation d’eau, visitez le site du Programme d’économie d’eau potable (http://peep.reseau-environnement.com/fr) du Réseau environnement. En plus d’y trouver diverses astuces, vous pourrez y évaluer votre consommation d’eau. Le Programme d’économie d’eau potable du Réseau environnement offre un service d’agents de sensibilisation disponibles pour rencontrer les citoyens. Le site Internet offre aussi des outils de communication pour informer la population sur l’importance d’économiser l’eau.

En 2016, les villes de Mont-Laurier et de Lac-des-Écorces étaient inscrites à ce programme.

Voici quelques gestes que vous pouvez faire :

 

Intérieur :

 

Cuisine
  • Faites votre vaisselle dans un évier rempli d’eau savonneuse ou remplissez votre lave-vaisselle au maximum.
  • Placez un pichet d’eau dans le réfrigérateur pour la garder bien fraîche.
  • Nettoyez les fruits et légumes à l’aide d’une brosse dans l’évier plutôt que de laisser couler l’eau du robinet inutilement.
Salle de bain
  • Coupez l’eau le temps de vous laver le visage, vous brosser les dents ou vous raser.
  • Prenez une douche plutôt qu’un bain.
  • Favorisez une douche de 5 minutes.
  • Interrompez la douche lorsque vous vous lavez les cheveux ou que vous vous savonnez.
  • Tirez la chasse d’eau seulement lorsque nécessaire. N’utilisez pas la toilette comme une poubelle!
  • Placez un outil réducteur de volume pour le réservoir de la toilette.
  • Utilisez des pastilles pour la détection de fuites des toilettes.
  • Remplissez un seau d’eau savonneuse pour laver le bain et le lavabo au lieu de laisser l’eau couler et utilisez des produits qui ne sont pas nocifs pour l’environnement.
  • Choisissez une toilette à faible consommation d’eau (6 litres ou double chasse).
  • Installez un aérateur sur le robinet de la salle de bain.
  • Installez une pomme de douche à faible débit.
  • Assurez-vous de régler le niveau d’eau de la laveuse en fonction de la quantité de vêtements à laver.
Autres
  • Réutilisez l’eau de cuisson des légumes et des pâtes, de l’aquarium ou du déshumidificateur pour arroser les plantes.
  • Isolez votre réservoir à eau chaude. En réduisant les pertes de chaleur, vous obtiendrez de l’eau chaude plus rapidement.

 

Extérieur :

 

Jardinage
  • Plantez la bonne plante au bon endroit : une plante nécessitant du soleil au soleil, et une plante nécessitant de l’ombre à l’ombre! Portez également une attention particulière au type de sol adéquat pour la plante. De cette manière, vous optimiserez l’arrosage et l’apparence de vos plantes.
  • Favorisez des pots et des caches pots de couleurs claires ce qui réduit la vitesse d’assèchement de la terre dans ces contenants.
  • Assurez-vous d’arroser le matin ou le soir au pied des plantes. En plus d’éviter l’évaporation, en arrosant en profondeur plutôt qu’en surface, on économise l’eau et on favorise le développement racinaire de la plante. Il faut savoir que si on mouille les feuilles en plein soleil, celles-ci risquent de brûler, ce qui donne un mauvais aspect à la plante.
  • Redirigez l’eau des gouttières dans les plates-bandes ou sur le gazon et non sur le patio ou sur l’entrée de la voiture. De cette façon, vous récupérez l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin.
  • Procurez-vous un baril récupérateur d’eau de pluie pour laver la voiture, arroser les plantes et remplir l’aquarium.
Pelouse
  • Gardez le gazon plus long (6 cm), il retiendra davantage l’humidité et gardera une meilleure apparence. Selon la FIHOQ (http://www.fihoq.qc.ca/), la première tonte devrait se faire à environ 5 cm, puis le gazon peut demeurer d’une longueur de 8 à 10 cm durant l’été, ne pas être coupé lors de sécheresse et être maintenu à 5 cm à l’automne.
  • Utilisez un pluviomètre pour connaître la quantité d’eau tombée sur votre gazon ; 2 à 3 cm suffisent par semaine pour garder le gazon en santé.
Piscine
  • Remplissez votre piscine à moins de 20 cm du bord afin de réduire les éclaboussures.
  • Utilisez une toile pour recouvrir la piscine afin de prévenir l’évaporation de l’eau.
Voiture
  • Utilisez un seau d’eau plutôt que le boyau d’arrosage pour laver la voiture.
  • Utilisez des produits qui ne nécessitent pas d’eau pour laver la voiture.
Entrée
  • Utilisez un balai ou l’eau de pluie pour nettoyer l’asphalte de l’entrée. C’est encore plus efficace qu’un boyau d’arrosage!
Au travail
  • Recyclez le papier. La production d’une tonne de papier nécessite plus de 26 000 litres d’eau!
  • Imprimez vos documents recto-verso. Vous économisez ainsi 10 litres d’eau par feuille.
  • Encouragez votre employeur à utiliser des dispositifs à débit réduit au sein de son entreprise.
  • Gardez un pichet d’eau au frais.
  • Utiliser des verres et des bouteilles réutilisables. L’eau du robinet est excellente pour la santé!

Mais surtout, passez le mot! Sensibiliser votre famille, vos amis et vos collègues peut faire toute une différence!

image-guide-economiser-leau-chez-soiPour des renseignements sur les appareils sanitaires et électroménagers économiseurs d’eau, procurez-vous le guide Économiser l’eau chez-soi. Ce guide convivial démontre aussi comment repérer et réparer les fuites d’eau, économiser l’eau lors des tâches quotidiennes et planifier les aménagements paysagers résidentiels en prenant en considération l’économie de l’eau.

Plusieurs municipalités et villes offrent également des trousses à prix réduit et très avantageux de produits efficaces pour économiser l’eau et l’énergie. Il s’agit de pommes de douches et d’aérateurs de robinet limitant le débit. Visitez le site Internet d’Hydro-Québec pour plus d’informations.

Comprendre concrètement la valeur abstraite de l’eau…

image-la-soif-du-mondeEn plus des 810 litres d’eau consommés en moyenne par jour par québécois, c’est en fait plus de 5000 litres d’eau par jour que nous utilisons virtuellement pour la production de tous nos aliments et biens de consommation. L’eau est une ressource essentielle à la vie qui est répartie de façon très inégale. Découvrez le message de Yann Arthus-Bertrand dans la vidéo La soif du monde.

Pendant qu’une famille remplit sa piscine de plus de 40 000 litres d’eau potable, leurs voisins marchent 5 kilomètres pour recueillir quelques litres d’eau pour leurs besoins essentiels. La mondialisation nous permet d’avoir un regard sur le monde et de comprendre que nous devons changer la situation.

image-watermarkWATERMARK est un documentaire percutant qui présente des histoires du monde entier au sujet de notre relation avec l’eau : comment nous y sommes attirés, comment nous utilisons la ressource et les conséquences de cette utilisation.

 

 

 

 

 

Pour des informations générales sur la qualité de l’eau et la règlementation, visitez le site du MDDELCC concernant l’eau potable.

Réduire notre consommation, c’est possible!

 

Autres documents :

L’avis de faire bouillir l’eau ; MSSS

Les trihalométhanes dans l’eau potable ; MSSS