Dans le cadre de ce projet, le COBALI identifiera, dans un premier temps, les plans d’eau prioritaires en vue de la réalisation d’activités de détection du myriophylle à épis et d’autres espèces aquatiques exotiques envahissantes préoccupantes. La coordination et la réalisation de ces activités de détection se feront entre les mois de juillet et septembre 2023. 

 

L’objectif du projet est d’améliorer l’état des connaissances sur la répartition du myriophylle à épis et des autres plantes aquatiques exotiques envahissantes (PAEE) dans la région de la zone de gestion intégrée de l’eau du bassin versant de la rivière du Lièvre. Il vise, du même souffle, à favoriser la détection précoce de ces espèces en plus de soutenir les acteurs locaux et régionaux face à la problématique des PAEE et favoriser les partenariats.  

Le projet s’inscrit donc dans une optique de collaboration et de concertation avec les associations de lacs ou autres acteurs locaux. 

En plus du myriophylle à épis, les PAEE suivantes pourraient également être visées par le projet : 

 

Le projet est possible grâce à une contribution financière du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs.