Changements climatiques

L’existence d’une variation des caractéristiques climatiques est incontestable et une multiplication des impacts reliés au réchauffement de l’atmosphère est à prévoir au cours des prochaines décennies. Au Québec, des répercussions sont déjà observées au niveau des patrons de température et de précipitations. De plus, les prévisions indiquent une intensification des valeurs extrêmes. La lutte contre les changements climatiques requiert non seulement une réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais elle nécessite aussi une adaptation face aux changements du climat déjà présents et à venir.

 

Qu’est-ce qu’un changement climatique?

Il s’agit d’une modification du climat sur une période de temps relativement longue, allant de la décennie au million(s) d’années, contrairement aux conditions météorologiques. Plusieurs facteurs peuvent expliquer un changement climatique à l’échelle mondiale. Ainsi, les météorites, le déplacement des continents, l’activité volcanique ou encore l’activité solaire sont des facteurs qui ont, historiquement, influencé le climat mondial. Plus récemment, on assiste toutefois à un réchauffement de la température moyenne causé principalement par l’activité humaine, et notamment, par l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Pour plus d’informations sur les causes des changements climatiques:

Changements climatiques; Institut national de santé publique du Québec
Les gaz à effet de serre; MELCC
Les causes des changements climatiques; Gouvernement du Canada
Changements climatiques; MAPAQ

Un réchauffement déjà amorcé au Québec

Depuis les années 50, les températures moyennes annuelles au Québec ont augmenté de 1 à 3 degrés Celsius en fonction des régions. Selon les prévisions, cette tendance devrait s’accentuer au cours des prochaines décennies. Ainsi, une augmentation de 4 à 7 degrés Celsius est prévue dans le sud du Québec d’ici la fin du siècle.

D’autres changements sont à prévoir au Québec, à savoir une augmentation de la quantité de précipitations, une augmentation de la durée des épisodes de canicule ou encore une diminution de la durée de la saison d’enneigement et une crue printanière devancée.

Pour plus d’information sur la situation au Québec :

Portraits climatiques des régions du Québec; Ouranos
Le Québec, chef de file de la lutte contre les changements climatiques; MELCC
Situation au Québec; Institut national de santé publique du Québec

Conséquences du réchauffement de l’atmosphère

Au Québec, les conséquences de ce réchauffement présentent des risques significatifs pour plusieurs secteurs d’activité, tels que l’agriculture, la foresterie, la pêche, le tourisme ou encore pour le secteur de l’énergie. La santé humaine est aussi affectée en raison de l’intensification des périodes caniculaires, de l’allongement de la saison des pollens ou encore de l’amplification de la pollution atmosphérique causée par des feux de forêt plus fréquents. En ce qui concerne la sécurité publique, plusieurs bâtiments et infrastructures sont vulnérables face aux risques d’érosion et d’inondation plus importants. Enfin, les changements climatiques ont des répercussions sur l’environnement en dégradant la qualité de l’eau et des écosystèmes, mais aussi en bouleversant le cycle vital, la répartition et l’abondance de plusieurs espèces fauniques et floristiques.

Pour plus d’informations sur les impacts des changements climatiques, consultez :

Les impacts des changements climatiques; Équiterre
Défis et perspectives pour la région des Laurentides; MAMH
Défis et perspectives pour la région des Outaouais; MAMH

En 2019, le COBALI a produit un document qui comprend un aperçu factuel et actuel du climat ainsi que des aléas climatiques attendus dans le futur. Ces résultats sont présentés à une échelle régionale (Québec méridional) et locale (ZGIE du COBALI). De plus, les impacts sont décrits par composantes (foresterie, agriculture, tourisme, aménagement du territoire, milieux naturels et humains). Les éléments présentant des vulnérabilités particulières sont également abordés.

Adaptation aux changements climatiques

La mise en place et l’adoption de mesures d’adaptation est essentielle pour réduire la vulnérabilité de la société québécoise face aux changements climatiques, et ce, tout en maximisant les bénéfices qui pourraient être associés à ces changements.

Ainsi, il devient essentiel d’inclure les changements climatiques et leurs répercussions dans les activités de planification et d’aménagement du territoire, dans l’utilisation et la gestion des ressources naturelles ou encore dans la conception des bâtiments et des infrastructures.

Pour des informations supplémentaires sur les mesures d’adaptation aux changements climatiques, consultez :

Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques; Gouvernement du Québec
Stratégie gouvernementale d’adaptation aux changements climatiques; Gouvernement du Québec
Plan pour une économie verte 2030; Gouvernement du Québec

Nous faisons tous partie de la solution!

De par nos modes de vie et nos habitudes de consommation, certaines de nos actions quotidiennes peuvent contribuer aux changements climatiques. Il est de notre responsabilité de modifier certains de nos comportements afin de réduire nos impacts sur l’environnement et de nous adapter aux changements climatiques.

Pour en savoir plus, consultez :

Comment agir; Gouvernement du Québec