En cours 

 

Programme estival de sensibilisation et réalisation de capsules d’information

À nouveau durant l’été 2022, comme ça été le cas depuis les 15 dernières années, le COBALI propose des outils techniques et pratiques, de la formation et de l’accompagnement aux municipalités, aux associations de lacs et aux citoyens sur l’ensemble de son territoire. Pour y parvenir, des agents de sensibilisation répondent aux besoins du milieu en offrant sur demande diverses activités de sensibilisation: animation de kiosques lors d’événements publics, rédaction d’articles pour les bulletins et journaux locaux, conférences, accompagnements lors de tournées de riverains, etc. De plus, des capsules informatives sont aussi publiées dans les journaux locaux et transmises aux municipalités.

 

Projet cohorte d’entreprises agricoles en Outaouais

Au courant de l’année 2022, le COBALI, l’ABV des 7 et l’OBV RPNS s’associent pour accompagner une cohorte d’agriculteurs dans la région de l’Outaouais. Le but du projet est de rassembler les entreprises en groupes de travail et d’échange afin d’innover sur la mise en place d’actions agroenvironnementales tout en valorisant la saine gestion de l’eau et les bonnes pratiques agroenvironnementales pour la conservation des sols, et l’adaptation aux aléas climatiques.

 

Mois de l’eau 2022

En juin 2022, le COBALI célèbre le Mois de l’eau sous la thématique des lacs. Pour l’occasion, l’organisme invite les gens à parler de leur lac, à partager des anecdotes ou des histoires le concernant ou bien simplement à partager des petits moments qui leurs sont chers alors qu’ils.elles profitent de cet espace.

Projet sensibilisation pour la tortue des bois

À l’approche de la saison de nidification des tortues, le COBALI entreprend d’informer la population au sujet de la présence d’une espèce vulnérable au Québec, la tortue des bois. En effet, quelques mentions de tortues des bois ont été faites par le passé sur le territoire de la MRC d’Antoine-Labelle.

 

Acquisition de connaissances et sensibilisation sur la gestion durable des eaux pluviales — Mont-Laurier et Ferme-Neuve

De l’été 2021 à l’hiver 2022, le COBALI fera l’acquisition de connaissances sur les conséquences des surfaces imperméables en termes de ruissellement urbain et de surverses d’eaux usées, en échantillonnant trois cours d’eau à Mont-Laurier et à Ferme-Neuve.

 

Guide de gestion durable des eaux pluviales — Gatineau

Au cours de l’été et de l’automne 2021, le COBALI réalisera, pour le compte de la Ville de Gatineau, un guide traitant de la gestion durable des eaux pluviales (GDEP) destiné aux citoyens de la ville, de même qu’une série de fiches présentant plus en détail certaines bonnes pratiques à la maison.

 

Caractérisation et sensibilisation pour la protection des milieux sensibles – secteur lac Rouge et réservoir l’Escalier

Durant l’été 2021, le COBALI réalisera une étude de caractérisation dans le secteur du lac Rouge et du nord du réservoir l’Escalier, incluant le chenal qui les relie (municipalité de Bowman).

 

Projet rivière des Outaouais

De 2020 à 2022, le COBALI participera à un projet visant une prise en charge concertée de la gestion intégrée de l’eau pour le tronçon fluvial de la rivière des Outaouais, en collaboration avec le MELCC, le ROBVQ, les OBV présents sur le territoire québécois du bassin versant de la rivière des Outaouais et la TCR du Haut-Saint-Laurent-Grand Montréal.

 

Projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines (PACES) Laurentides-Les Moulins et PACES Outaouais

En avril 2018, l’Université du Québec à Montréal initie, en collaboration avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MELCC) et des partenaires régionaux, dont le COBALI, un projet de recherche sur les eaux souterraines dans la région des Laurentides et des Moulins. D’une durée de quatre ans et couvrant une superficie de 11 150 km2, ce projet vise à brosser un portrait des eaux souterraines afin de les protéger et d’en assurer la pérennité, puis à développer des partenariats avec les acteurs régionaux pour favoriser une saine gestion de cette ressource. Un projet PACES avait déjà été réalisé pour la région de l’Outaouais par l’Université Laval.