Lacs

 

Création d’une association de lac

Une association de lac regroupe des personnes, généralement des riverains, qui ont pour objectif commun d’assurer la protection de l’environnement d’un ou de quelques lacs. Ces personnes s’unissent donc volontairement pour réaliser cet objectif commun, et ce, en vertu des dispositions reconnues dans des codes ou des chartes.

Formées par des citoyens sensibilisés et intéressés, les associations de lac ont la capacité de trouver des solutions concrètes à certaines problématiques. En favorisant le travail d’équipe, une association de lac permet de réunir les compétences propres à chacune des personnes qui la constituent et de mettre à profit l’ensemble des connaissances et des ressources dont elle dispose.

L’organisation d’activités de sensibilisation auprès de la population et la mise en œuvre de mesures de protection du lac font partie de la mission de l’association afin de protéger l’environnement, tant à l’échelle du lac que du bassin versant. Par exemple, les membres d’une association peuvent effectuer le suivi de la qualité physico-chimique de l’eau dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), organiser des ateliers, tenir des kiosques d’information auprès de la population ou encore élaborer un plan directeur de l’eau (PDE) à l’échelle du bassin versant de leur lac.

En tant que groupe de riverains sensibilisés et informés, une association de lac représente une voix privilégiée pour signaler les problèmes et les menaces qui affectent la santé du milieu aquatique, tant à l’échelle du lac que du bassin versant. D’ailleurs, la démarche d’une association de riverains est généralement plus crédible qu’une démarche individuelle d’un riverain auprès des diverses instances municipales et gouvernementales.

Vous êtes préoccupé(e) par la santé d’un lac? Vous pouvez vous impliquer dans une association de lac s’il y en a déjà une! Autrement, vous pouvez former une association de lac qui assurera la prise en main du lac!

Voici quelques documents qui vous guideront à travers les étapes de création d’une association de lac:

Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL)

En tant qu’association de riverains, ou même en tant qu’individu, vous pouvez aussi inscrire votre lac au Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL). Ce programme du MDDELCC permet aux riverains de mieux connaître et de mieux comprendre leur lac afin de participer activement à sa protection.

Les objectifs du RSVL sont :

  • Établir le niveau trophique du lac et suivre son évolution
  • Déterminer s’il présente des signes importants de dégradation ou d’eutrophisation
  • Informer et sensibiliser les riverains

Dans le cadre de ce programme, vous ou votre association effectuez un suivi de la qualité physico-chimique de l’eau de manière à documenter l’état de santé du lac et son évolution à long terme. Ce suivi se fait par un ensemble de mesures sur le terrain (ex. échantillonnage de l’eau, mesure de la transparence, caractérisation de la bande riveraine, suivi du périphyton, etc.). L’équipe du RSVL s’occupe ensuite d’analyser les échantillons d’eau, d’interpréter les données prises sur le terrain, et finalement, de vous transmettre les résultats.

Plus concrètement, le suivi de la qualité de l’eau consiste à :

  • Mesurer la transparence de l’eau à l’aide du disque de Secchi, toutes les deux semaines environ, de juin à octobre, et ce, à chaque année
  • Échantillonner l’eau pendant deux ou trois années consécutives à raison de trois prélèvements par été, soit en juin, juillet et août. Il y a ensuite une pause de quatre années suivant la dernière année d’échantillonnage avant que les prélèvements d’eau soient repris.

Les paramètres mesurés dans les échantillons d’eau sont :

  • Phosphore total, un élément nutritif limitant de la croissance des végétaux
  • Chlorophylle a, indiquant la quantité d’algues microscopiques présentes dans le lac
  • Carbone organique dissous, influençant la coloration naturelle de l’eau et notamment la transparence de celle-ci

L’ensemble des ces paramètres permet ensuite de déterminer le niveau trophique du lac.

Lors de l’inscription au programme, des frais sont applicables pour l’acquisition du disque de Secchi, les documents d’accompagnement, le coût des analyses en laboratoire, les frais de transport des échantillons. L’ajout d’une station d’échantillonnage implique des frais supplémentaires pour le participant.

Pour les années suivantes, le participant assume alors les frais d’analyse de l’eau en laboratoire lorsqu’un échantillonnage est prévu. Il n’y a aucuns frais pour les années où seule la mesure de transparence de l’eau est effectuée.

Plusieurs guides et protocoles sont disponibles dans le cadre du RSVL, tels que le ;

Pour plus de renseignements sur ce programme, consultez :
Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) ; MDDELCC
Trousse des lacs ; Bleu Laurentides

 

Autres documents :